1975-1990 : Un droit à la vérité

Béryte

1975-1990 : Période ayant marqué au fer rouge un Liban qui a du mal à renaître de ses cendres.

1975-1990 : Période ayant mis à feu et à sang un pays dont la coexistence et l’acceptation de l’autre étaient la condition de survie.

1975-1990 : Période ayant démantelé et détruit des milliers de foyers et de familles.

1975-1990 : Période qu’on nous a demandé d’oublier.

Le 26 août 1991, les crimes et autres méfaits commis lors de la guerre du Liban ont été amnistiés par une loi votée au parlement, empêchant toute poursuite judiciaire envers les acteurs de la guerre, clôturant ce sujet comme s’il s’agissait d’une simple parenthèse. De ce fait, tous les crimes politiques commis avant le 28 mars 1991 sont exemptés, à l’exception de ceux commis envers un leader politique ou religieux, ou envers un diplomate étranger. Cette amnistie ne prévoit pas d’indemnités ou de réparations envers les familles des victimes…

Voir l’article original 1 533 mots de plus

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s