LIBANO TRA POLITICA ED INTERESSI ECONOMICI

Le immagini della terribile esplosione in Libano hanno richiamato l’attenzione su quel travagliato paese. Sebbene da fonti britanniche, sembrerebbe che l’esplosione sia stata dovuta alla negligenza di un operaio saldatore, l’incidente ha scosso il Paese con milioni di dollari di danni e oltre il 90% degli hotel danneggiati.

Il Libano subisce da anni una situazione di profonda crisi economica e politica che potrebbe essere facilmente risolta grazie allo sfruttamento dei giacimenti offshore di petrolio e gas che si trovano in una zona di frontiera marittima contesa con Israele. I bacini offshore del Mediterraneo orientale sono diventati un ulteriore punto del conflitto israelo-libanese, visto che entrambe le parti insistono risolutamente nella contesa sui confini marittimi. Di fatto i due Paesi sono ancora in guerra dal 2006 e solo un contingente di baschi blu si interpone lungo la frontiera.

https://www.difesaonline.it/geopolitica/analisi/libano-tra-politica-ed-interessi-economici

Il Libano subisce da anni una situazione di profonda crisi economica e politica che potrebbe essere facilmente risolta grazie allo sfruttamento dei giacimenti offshore di petrolio e gas che si trovano in una zona di frontiera marittima contesa con Israele. I bacini offshore del Mediterraneo orientale sono diventati un ulteriore punto del conflitto israelo-libanese, visto che entrambe le parti insistono risolutamente nella contesa sui confini marittimi. Di fatto i due Paesi sono ancora in guerra dal 2006 e solo un contingente di baschi blu si interpone lungo la frontiera.

http://www.ocean4future.org/savetheocean/archives/28355

Il Grande Libano: «errore storico» o progetto da realizzare? 

Nato il 1° settembre del 1920, sin dal suo atto fondativo il Paese dei Cedri ha dovuto fare i conti con contrasti interni. Oggi la sua stessa esistenza è in dubbio, ma forse la sua storia non è ancora finita.

https://www.oasiscenter.eu/it/il-grande-libano-errore-storico-o-progetto-da-realizzare

DER LIBANON, EIN GEFÜHLSBETONTES LAND MIT CHARISMA

« Wenn ich den Libanon nur mit Assoziationen beschreiben sollte, die mir als erstes einfallen, wenn ich an das Land denke, dann wären das: Musik, roter Lippenstift, Cabrios, Essen, viel Essen, Lachen, Tanz, Kinder, zufriedene alte Menschen. »

« Das Bild vom Libanon, das in den Medien anhand sporadischer trauriger Nachrichten entsteht, kann nicht weiter entfernt davon sein, wie das Land tatsächlich auf den wirkt, der es besucht. Jawohl, der Libanon ist ein Land der Paradoxe und der Vielfalt. Die teils vom Krieg zerstörten Gebäude stehen in starkem Kontrast zu den protzigen Autos. Auf den Straßen begegnet man Damen in Hidschabs, aber nie in Burkas, und direkt neben ihnen flanieren Libanesinnen im Minirock. Vor allem aber immer selbstbewusst und energisch. »

« Der Libanon ist in jeder Hinsicht unbändig und gefühlsbetont. Wer ihn mit offenem Geist besucht, wird von ihm mitgerissen und erlebt ein Abenteuer, das er nicht so schnell vergisst. »

https://www.goethe.de/ins/sk/de/kul/sup/cba/20849378.html

حكاية فيكتور عواد المرعبة : أول قاتل متسلسل في تاريخ لبنان !

في عام 1948 اهتز حي الجميزة البيروتي على وقع جريمة قتل مروعة راحت ضحيتها مومس تدعى أنطوانيت نجار، القاتل التقى القتيلة في حانة قبل أن يصطحبها إلى منزل قريب قام باستئجاره حيث عاشرها هناك قبل أن يقوم بخنقها ثم بقطع رأسها الذي وجده المحققون مخبئاً في بيت المونة !

بعد هذه الحادثة شهدت الجميزة حادثة قتل ثانية، إسم الضحية جوزيف عوّاد والقتل كان بقصد السرقة هذه المرة، ولم تكد تمر بضعة أسابيع حتى استفاقت الجميزة على وقع جريمة جديدة ضحيتها الآنسة إيميلي عنطوري، هذه المرة قام القاتل بخطف ضحيته إلى منزل مهجور حيث قام بقتلها وسرقة مصاغها الذهبي !

https://antiquefacebook.blogspot.com/2019/03/blog-post_24.html

‘Agricultural Jihad’: A Hungry Lebanon Returns to Family Farms to Feed Itself

To cope with the economic crisis in Lebanon, Michel Zarazir, a filmmaker, turned his roof in Antelias into a garden to grow food.

Lynn Hobeika is converting an old school bus on her property into an Airbnb project to raise money to cover her farming expenses.

Mansour Abi Shaker with a tray of eggs on his family farm.

With a tanking economy, and imported food costs soaring, leaders are urging the Lebanese to wage a campaign of self-sufficiency. “I never thought I’d do this in my life, but I have to survive.”

But no one can feed a family from a balcony.

“It’s a joke,” said Chef Antoine El Hajj, Lebanon’s chief televangelist for cooking affordable, traditional food, dismissing the politicians’ sudden zeal for gardening. “It’s not realistic.”

It is not that he does not believe in homegrown produce — his extended family eats from his garden in the mountains above Beirut — but, he pointed out, there would be no need for it if Lebanon’s leaders had not steered it into an economic abyss.

“Lebanon isn’t a poor country, it’s a looted one,” he said. “Before you ask me to plant, give me my money! Give the money back to the people, and they won’t need anything.”

https://www.nytimes.com/2020/09/05/world/middleeast/lebanon-economic-crisis-farming.html

Beirut Heritage Initiative

« Beirut Heritage », une initiative lancée par les architectes et défenseurs du patrimoine pour reconstruire les vieux quartiers d’une capitale en grande partie défigurée. OLJ / Par May MAKAREM, le 27 août 2020

Pour reconstruire une Beyrouth en grande partie défigurée après la tragédie du 4 août et sauvegarder son patrimoine, la société civile, encore une fois, se retrouve en première ligne et lance « Beirut Heritage Initiative ». Selon le dernier bilan, 730 bâtiments historiques datant de 1860 à 1930 ont été impactés par les deux explosions du port, dont 331 sont dévastés, en particulier dans les quartiers de Medawar, Rmeil, Saïfi et Achrafieh, selon l’architecte Fadlallah Dagher qui affirme que « les spécialistes libanais ont les expériences techniques nécessaires pour les réhabiliter à l’identique ».

Le principal défi est de se montrer à la hauteur de ce travail titanesque. Le coût de l’opération n’est pas encore défini, l’équipe sur le terrain étant toujours en train de recueillir toutes les données. M. Dagher, représentant de l’ordre des architectes et ingénieurs de Beyrouth et défenseur acharné du patrimoine bâti, a signalé également que 15 entrepreneurs en construction mènent bénévolement des travaux de soutènement urgents sur les structures menacées d’effondrement et, tout récemment, sept autres entrepreneurs ont proposé leurs services.

La gravité des dommages engendrés par les explosions ont mobilisé et légitimé l’intervention des ONG du patrimoine et des organismes dans le domaine de l’urgence humanitaire. « Aujourd’hui, nous, citoyens, sommes l’État et les garants de la mémoire collective », a lancé Fadlallah Dagher, au cours d’une conférence de presse donnée conjointement avec les architectes Joy Kanaan et Abdel Halim Jabr, l’ancienne conseillère au ministère de la Culture Lynn Tehini Kassatly et Youmna Karam représentant la Fondation nationale du patrimoine.

Dans ce contexte, le programme de travail de « Beirut Heritage Initiative » a été lancé devant un parterre qui a regroupé, à la galerie (dévastée) de Tanit à Mar Mikhaël, experts et organisations non gouvernementales, acteurs principaux de la sauvegarde du patrimoine. Sa mission est de « fédérer les compétences, et l’engagement des spécialistes et volontaires au cœur d’une action unifiée afin de sauver le patrimoine architectural, matériel et immatériel », a dit Lynn Tehini Kassatly.

Elle a annoncé qu’un « comité de coordination a été mis en place afin d’assurer la bonne gouvernance de cette initiative sur les plans technique, financier et juridique ». Il est composé de représentants de la Direction générale des antiquités, de l’ordre des architectes et ingénieurs de Beyrouth, du mohafez et de la municipalité de la ville de Beyrouth, de la Direction générale de l’urbanisme et de l’armée libanaise. Ce comité de coordination fonctionnera également en collaboration avec des partenaires stratégiques, à savoir l’ambassade de France par le biais de son chargé de coopération et d’action culturelle.

Ernst & Young pour valider les comptes
Côté technique et opérationnel, participent les experts de Beirut Built Heritage Rescue (BBHR), créé par les diplômés du Centre de restauration et de conservation affilié à l’Université libanaise, faculté des beaux-arts et d’architecture ; l’Icomos, organe consultatif officiel de l’Unesco pour le patrimoine mondial, qui se consacre à promouvoir la méthodologie et la technologie appliquées à la conservation ; l’AUB Neighborhood Initiative, le Conseil international des musées (ICOM), Save Beirut Heritage ainsi que l’Arab Center for Architecture (ACA) qui a pour mission de promouvoir l’architecture moderne entre 1930 et fin 1960.

« Plus de 30 volontaires et experts ont déjà recensé les dégâts d’une centaine de constructions », signale l’architecte et membre de l’ACA Joy Kanaan. « Malheureusement, ajoute-t-elle, les interventions entreprises à la va-vite sur certaines façades, particulièrement sur les fenêtres, n’ont pas été faites avec les matériaux appropriés ou ne respectent pas le design conçu initialement par l’architecte. »

Afin de mener à bien ce chantier colossal, il était nécessaire d’organiser le travail de Beirut Heritage Initiative autour d’un système de gestion et de contrôle financiers transparents, dont le comité de coordination sera le garant. La Fondation nationale du patrimoine, créée et présidée par Mona Hraoui, sera le partenaire qui offrira son infrastructure à la réception des fonds.

Youmna Karam a annoncé que les dons récoltés pour la reconstruction des bâtiments patrimoniaux seront gérés par la Fondation nationale du patrimoine, et le cabinet d’audit Ernst & Young se chargera de la validation des comptes. « Une utilisation transparente des fonds sera garantie. Nous avons la responsabilité d’honorer cet engagement et nous n’épargnerons aucun effort pour être à la hauteur de la confiance qui nous est témoignée », a ajouté Mme Karam, représentant la fondation.

Réinsérer le tissu local fort et diversifié dans les zones endommagées est une des priorités de l’architecte Abdel Halim Jabr, qui revendique le respect des caractéristiques sociales et urbaines des quartiers historiques. Ces quartiers qui valorisaient le brassage des gens de tous les métiers et de toutes les classes sociales ne seront pas livrés au massacre des spéculateurs.

C’était là l’image du Beyrouth historique.

Vous pouvez désormais soutenir notre cause et faire un don à Beirut Heritage Initiative via des virements bancaires ou des dons en ligne.

https://www.helplebanon.com/donation/Beirut-Heritage-Initiative

The Beirut Heritage Initiative is an independent and inclusive structure that strives to restore Beirut’s architectural and cultural heritage by bringing together key actors within a unified and transparent framework.

https://www.facebook.com/BeirutHeritageInitiative/

You can now support our cause and donate to Beirut Heritage Initiative via bank transfers or online donations.

https://www.helplebanon.com/donation/Beirut-Heritage-Initiative

Nouveau projet – New project – مشروع جديد

Chers abonnés, je vous annonce qu’aujourd’hui j’ai reçu des nouvelles encourageantes concernant un projet de création de mon auto-entreprise en tant que consultante dans les secteurs de la culture et du tourisme, de l’entrepreneuriat, des ressources humaines et de la géopolitique au Liban.

Depuis deux ans, j’attendais la réponse de mon Administration Publique et grâce à l’intervention du Président du Collège de la Déontologie de la Fonction Publique, mon dossier a obtenu une issue favorable, mais pour le moment, je ne peux intervenir qu’auprès d’une personne publique ne relevant pas du secteur concurrentiel.

J’espérais pouvoir intervenir auprès du secteur privé, aussi, je vais étudier la possibilité de déposer un recours administratif. Je vous tiendrai informés.
Merci pour votre fidélité.

Dear subscribers, I am announcing that today I received encouraging news concerning a project to create my own business as a consultant in the sectors of culture and tourism, entrepreneurship, human resources and geopolitics in Lebanon.

For two years, I have been waiting for the response from my Public Administration and thanks to the intervention of the President of the College of the Deontology of the Public Service, my file obtained a favorable outcome, but for the moment, I can only intervene with a public entity outside the competitive sector.

I was hoping to be able to intervene with the private sector, so I will study the possibility of filing an administrative appeal. I’ll keep you informed.
Thank you for your loyalty.

أعزائي المشتركين ، أعلن أنني تلقيت اليوم أخبارًا مشجعة بشأن مشروع إنشاء عملي الخاص كمستشار في قطاعات الثقافة والسياحة وريادة الأعمال والموارد البشرية والجغرافيا السياسية في لبنان.

على مدار عامين ، كنت أنتظر الرد من إدارتي العامة وبفضل تدخل رئيس كلية علم الأخلاق للخدمة العامة ، حصل ملفي على نتيجة إيجابية ، لكن في الوقت الحالي ، يمكنني فقط التدخل مع كيان عام خارج القطاع التنافسي.

كنت أتمنى أن أتمكن من التدخل لدى القطاع الخاص ، لذا سأدرس إمكانية تقديم استئناف إداري. سأبقيك على اطلاع ، شكرا لك على ولائك.

En montagne libanaise

De braises et d'ombre...

Se souvenir – du bruit du clair de lune,
lorsque la nuit d’été se cogne à la montagne,
et que traîne le vent,
dans la bouche rocheuse des Monts Liban.

Se souvenir – d’un village escarpé,
posé comme une larme au bord d’une paupière;
on y rencontre un grenadier,
et des fleurs plus sonores qu’un clavier.

Se souvenir – de la vigne sous le figuier,
des chênes gercés que Septembre abreuve,
des fontaines et des muletiers,
du soleil dissous dans les eaux du fleuve.

Se souvenir – du basilic et du pommier,
du sirop de mûres et des amandiers.
Alors chaque fille était hirondelle,
ses yeux remuaient, comme une nacelle,
sur un bâton de coudrier.

Se souvenir – de l’ermite et du chevrier,
des sentiers qui mènent au bout du nuage,
du chant de l’Islam, des châteaux croisés,
et des cloches folles, du mois de juillet.

Se souvenir – de…

Voir l’article original 79 mots de plus

Affaire « Ayyash » : jugement du Tribunal spécial pour le Liban — Juridiquoi ?

Dans l’après-midi du lundi 14 février 2005, une explosion s’est produite dans le centre-ville de Beyrouth, au Liban. L’explosion a été d’une telle puissance qu’elle a laissé dans la chaussée un cratère d’au moins dix mètres de diamètre et deux mètres de profondeur. L’explosion a causé la mort de 22 personnes, dont l’ancien Premier ministre […]

L’une des questions les plus intrigantes, juridiquement, est la suivante : pourquoi un tribunal international indépendant alors que le Liban est un État souverain capable de rendre une Justice pénale ?

Lire l’article en cliquant sur le lien ci-dessous :

Affaire « Ayyash » : jugement du Tribunal spécial pour le Liban — Juridiquoi ?

ONU en busca de ayuda para el Líbano.

Loiola XXI

Las Naciones Unidas se movilizan para ayudar a Beirut tras la catástrofe

UNIFILLa explosión en Beirut destruyó el mayor lugar de almacenamiento de cereales del país, ubicado en el puerto.5 Agosto 2020Ayuda humanitaria

Las agencias de la ONU ya se encuentran en el terreno para evaluar las necesidades de respuesta y ayudar a las autoridades libanesas, especialmente en los hospitales, que ya estaban abarrotados debido a la pandemia de COVID-19.

La ONU se está movilizando para ayudar a Líbano tras las explosiones del martes, que causaron la muerte de al menos cien personas y dejaron heridas a más de 4000, según cifras preliminares.

La Oficina de Asuntos Humanitarios anunció que los primeros equipos de búsqueda y rescate para proveer ayuda de emergencia se encuentran en camino a Beirut, y que otros equipos llegarán en 48 horas para evaluar la situación en el terreno.

“Las Naciones Unidas están trabajando de…

Voir l’article original 1 037 mots de plus