Escapade dans les cèdres

 

IMG_20180905_193003.jpg

Avec notre guide, nous avons exploré la vallée de Qannoubine et de la Qadisha (Vallée Sainte), pour nous rendre à Bcharreh, afin de se promener dans la forêt des cèdres de Dieu, puis avons poursuivi jusqu’au monastère de Qozaya.

« La forêt des Cèdres de Dieu (arabe : أرز الربّ Horsh Arz el-Rab) est l’un des derniers vestiges de l’ancienne forêt de cèdres du Liban qui recouvrait l’étage végétal supérieur du Mont-Liban.  » (Wikipédia).

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cèdres_de_Dieu

« La vallée de la Qadisha est l’un des plus importants sites d’établissement chrétien au monde, et ses monastères, souvent très anciens, s’inscrivent dans un extraordinaire paysage accidenté. On trouve non loin de là les vestiges de la grande forêt de cèdres du Liban, très prisés jadis pour la construction de grands édifices religieux. »

La Vallée de la Qadisha au Liban, classée au patrimoine mondiale de l’UNESCO est considérée comme « l’âme et le cœur » de l’église maronite au Liban

https://whc.unesco.org/fr/list/850

Je vous invite à consulter le site web du Comité des amis de la forêt des Cèdres.

COMITE DES AMIS DE LA FORET DES CEDRES BCHARREH
Stand Number: T7
Region: LIBAN NORD
PO Box: Lebanon
Tel.: +961-6-672562
Fax: +961-6-672562
Mobile: +961-3-654664
Email: info@cedarfriends.org
Website: www.cedarfriends.org
Facebook: The Friends of the Cedar Forest Committe – Becharre

Alphonse de Lamartine- Choeur des cèdres du Liban

Aigles qui passez sur nos têtes,
Allez dire aux vents déchaînés
Que nous défions leurs tempêtes
Avec nos mâts enracinés.
Qu’ils montent, ces tyrans de l’onde,
Que leur aile s’ameute et gronde
Pour assaillir nos bras nerveux !
Allons ! leurs plus fougueux vertiges
Ne feront que bercer nos tiges
Et que siffler dans nos cheveux !

Fils du rocher, nés de nous-même,
Sa main divine nous planta ;
Nous sommes le vert diadème
Qu’aux sommets d’Éden il jeta.
Quand ondoiera l’eau du déluge,
Nos flancs creux seront le refuge
De la race entière d’Adam,
Et les enfants du patriarche
Dans nos bois tailleront l’arche
Du Dieu nomade d’Abraham !

C’est nous quand les tribus captives
Auront vu les hauteurs d’Hermon,
Qui couvrirons de nos solives
L’arche immense de Salomon ;
Si, plus tard, un Verbe fait homme
D’un nom plus saint adore et nomme
Son père du haut d’une croix,
Autels de ce grand sacrifice,
De l’instrument de son supplice
Nos rameaux fourniront le bois.

En mémoire de ces prodiges,
Des hommes inclinant leurs fronts
Viendront adorer nos vestiges,
Coller leurs lèvres à nos troncs.
Les saints, les poètes, les sages
Ecouteront dans nos feuillages
Des bruits pareils aux grandes eaux,
Et sous nos ombres prophétiques
Formeront leurs plus beaux cantiques
Des murmures de nos rameaux.

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ermitages, églises et monastères

http://www.fresquesliban.com/Upload/PDF1_185_41.pdf?PHPSESSID=06aed71a87136954e59b69ac47f99c7b

IMG_20180905_152329.jpg

Quelques images du monastère dédié à Saint Antoine à Qozhaya, qui servit de refuge aux chrétiens du Liban persécutés lors de la période ottomane (à compter de 1517).

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce monastère abrite ce qui est toujours considérée comme la première imprimerie du Levant

http://www.lorientlitteraire.com/article_details.php?cid=31&nid=5524

Enfin, nous avons trempé nos doigts et nos babines pour goûter aux délices de la montagne : miels, confitures (j’ai adoré celle à la rose), figues séchées et pâtisseries.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.