A Gracious Man – Rabih Abou Khali

Rajah Al Hurra

61e2bcc4MkL._SY355_

La musique de Rabih Abou-Khalil concilie Orient et Occident. Elle est basée sur un jeu issu de la tradition musicale arabe, parsemé d’improvisations jazz qui lui donnent un caractère et une sonorité unique.

Rabih Abou-Khalil se forme à la musique arabe et orientale à l’Académie des Arts de Beyrouth. Suite à la guerre civile qui éclate au Liban, il est contraint de s’exiler à Munich : il étudie la flûte traversière auprès de Walter Theurer, mais son instrument de prédilection reste indéniablement l’oud, le luth arabe utilisé en Europe au Moyen-âge et qu’il joue depuis l’âge de cinq ans.

En 1982, Abou-Khalil enregistre son premier disque, Compositions and Improvisations, qui reçoit un succès d’estime. Il y affirme un style et une technique de composition caractérisée par des séquences aux rythmes complexes et dont les métriques irrégulières s’inspirent du répertoire et des traditions de la musique arabe, turque ou encore perse.

Voir l’article original 163 mots de plus

1 réflexion au sujet de “A Gracious Man – Rabih Abou Khali”

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s