Ils font du vin malgré tout

Worldwinefood

Édouard Kosremelli et Fabrice Guiberteau mènent Château Kefraya vers l’excellence obligatoire. pas simple dans une région à l’instabilité chronique.

«Au Liban, nous souhaitons bénéficier du savoir-faire d’un œnologue français. Le pays n’a plus cette expertise depuis très longtemps », explique Édouard Kosremelli, directeur général de Château Kefraya depuis 2013. Les Libanais sont curieux et regardent ce que font les Français et se posent surtout la question : pourquoi le font-ils ?
Le Français Fabrice Guiberteau, lui, en est à sa vingt-cinquième vinification et ce long parcours est un atout pour la cave libanaise. Il est directeur technique et œnologue de Kefraya depuis onze ans. Pour Édouard Kosremelli, « plus on comprend le pourquoi de ce qui se fait ailleurs, plus on pourra se poser les bonnes questions et tirer profit de ces interrogations. On ne peut pas reproduire à l’identique les méthodes utilisées en France, mais il faudra les adapter aux spécificités du…

Voir l’article original 952 mots de plus

1 réflexion au sujet de “Ils font du vin malgré tout”

  1. Les vins du Liban sont réputés et ça ne date pas d’hier, alors, instabilité ou pas, il faut qu’ils continuent et on pourrait aller voir dans les réfrigérateurs des donneurs de leçons s’il ne s’y cache pas une quelconque bouteille de préférence d’environ 40° à l’ombre (et avec l’ordonnance SVP, histoire d’être en conformité avec ce qu’ils veulent imposer aux autres) 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s