Au Liban, la sécurité des journalistes s’étudie aussi à l’université

Le blog d'Anthony Bellanger



Beyrouth. 16 mai 2017.L’Unesco, la Fédération internationale des journalistes (FIJ) et le ministère de l’enseignement supérieur du Liban ont lancé mardi 16 mai à Beyrouth un programme de formation de haute qualité pour les étudiants en journalisme libanais.



Mardi 16 mai, dans les locaux du bureau régional arabe de l’Unesco à Beyrouth, les enseignants en journalisme étaient conviés au lancement du programme “Sécurité des journalistes », à l’attention des étudiants libanais, avec la publication en arabe et en anglais d’un véritable manuel de bonnespratiques pour les futurs confrères. Une collaboration entre l’Unesco, la FIJ et le ministère de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur.

“Parce qu’il étaient journalistes, près de 3000 consœurs et confrères ont été tués depuis 1990 dans le monde, a rappelé Anthony Bellanger, dans le locaux de l’Unesco à Beyrouth, et quasiment 700 dans le monde arabe et le Moyen Orient, soit deux par semaine…

View original post 248 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s