Richard Millet : « Ce que je dois au Liban, c’est une enfance heureuse »

la-confession-negative-291010

La confession négative est un livre écrit par Richard Millet, édité en octobre 2010 aux éditions Gallimard.

« Ce n’était plus la guerre fantomatique à quoi, depuis mon arrivée à Beyrouth, je m’étais habitué et qui ne venait pas ; ce n’était plus du roman devenu vague rêverie au fond de l’ennui ; c’était l’essence même de toute littérature : la guerre, violente, exigeante, dangereuse, enivrante, aussi, car j’y ai retrouvé les gestes qui étaient les miens, enfant dans les bois de Siom, quand je jouais à la guerre et que je mourais ou tuais avec une ivresse qui me laissait croire que j’étais la proie d’autre chose que de la fièvre du jeu.

Mais à Beyrouth, cette nuit-là, au premier étage du magasin que nous devions tenir, dans le bruit des armes, les éclats, l’odeur de poudre, d’huile et de métal chaud, je sentais les autres miliciens bien plus proches de moi que mes anciens compagnons de jeu.
Tout ça me plaisait dans une dimension inquiétante, voire terrifiante du plaisir : celle qu’on connaît dans les très grandes amours. »

http://www.lorientlitteraire.com/article_details.php?cid=33&nid=6103

http://philitt.fr/2015/10/21/richard-millet-je-ne-suis-plus-quune-sorte-de-fantome-francais/

http://www.la-nrh.fr/2016/06/lhistoire-tragique-des-chretiens-du-liban-entretien-avec-richard-millet/

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00937268/document

http://richardmillet.wixsite.com/siteofficiel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s