C’est aussi pour ça qu’on l’aime le Liban đŸ˜˜đŸ˜đŸ˜œ

 

À quoi reconnaüt-on le Libanais?

1 Il appelle tout le monde  » habibi  »
2 Il arrive une ou deux heures en retard Ă  une soirĂ©e ou Ă  un rendez-vous, et il pense que c’est tout Ă  fait normal.
3 Il reste une heure ou deux à discuter avec ses convives sur le pas de la porte quand la soirée est terminée,
tout en restant appuyĂ© sur le bouton de l’ascenseur.
4 Il/Elle a 23 ans, presque engagé(e) dans la vie, mais il vit toujours chez ses parents, et son couvre-feu est à 23h.
5 Sa mĂšre l’appelle (trop) souvent.
6 Partout oĂč il va, il se trouve un cousin.
7 Il dit « ferme la lumiĂšre » au lieu de « Ă©teins la lumiĂšre ».
8 Peu importe qui est l’interlocuteur, ni ce qu’il fait dans la vie, s’il est libanais, alors il est potentiellement intĂ©ressant.
9 Beaucoup de ses valeurs datent du 19Ăš siĂšcle.
9 bis : Quand il arrive en France Ă  l’Ăąge de 20 ans, sa façon de parler français date du 19Ăš siĂšcle aussi.
10 Ses amis et autres cousins ont des noms bizarres
(Rabih, Jad, Akram, Karim, ou Fadi…)
11 Ces noms aussi bizarres que modestes se traduisent en français par : Printemps, excellent, gĂ©nĂ©reux, martyr…
12 Ces noms sont Ă  l’image de leurs propriĂ©taires, au physique totalement hĂ©tĂ©roclite.
L’un est roux avec des tĂąches de rousseur sur les Ă©paules, l’autre est chĂątain, et le dernier est mat.
Pourtant ils prĂ©tendent venir du mĂȘme village, et ĂȘtre de la mĂȘme famille.
13 Sur son écran de télévision tourne 24h/24h une chaßne curieuse nommée LBC.
14 Il regarde la star ac’, mais en version libanaise.
15 Il regarde la ferme célébrités mais en version libanaise.
16 Il regarde la nouvelle star, mais en version libanaise.
17 Il regarde les mĂȘmes Ă©missions que tout le monde, mais en version libanaise,
ce qui entraßne quelques décalages quand il veut participer aux discussions le lendemain des diffusions à la télé.
18 Quand il rencontre un libanais, il se sent obligé de lui demander de quel village il vient.
19 Il appelle sa grand-mĂšre  » TĂ©ta  » et son grand pĂšre  » GĂ©do « .
20 Ses cousins n’ont pas de noms. Ils s’appellent  » bint khalĂ©  » (la fille de mon oncle) ou  » ebin 3amtĂ©  » (le fils de ma tante).
21 Chaque été, il a au moins un cousin qui se marie.
21 bis : Sa famille est en cesse en train d’essayer de le marier.
22 Il est toujours en retard, sauf s’il y a une histoire d’argent Ă  la clĂ©.
23 Il est orgueilleux.
24 Il est fier de ses ancĂȘtres les PhĂ©niciens, au point qu’il se dit ĂȘtre PhĂ©nicien. Un peu comme si un français se rĂ©clamait Gaulois.
25 Il a des drapeaux libanais, des portes clĂ©s, des briquets, et des colliers Ă  l’effigie du Liban.
26 Il porte un sapin Ă  son cou.
27 Chez lui, tout est inversĂ©. Sa mĂšre l’appelle  » mama  » (maman) et son pĂšre l’appelle.  » baba  » (papa).
28 Il écoute de la musique arabe en voiture, au grand dam de ses amis français.
29 Il est persuadé que les chanteuses libanaises sont des stars de renommée internationale.
30 Il n’aime pas beaucoup les pays qui entourent le sien.
31 Les gens plus vieux que lui, il les appelle  » 3ammo  » (oncle) ou  » tante « , mĂȘme s’ils ne sont pas de sa famille.
32 Il a du flair (du nez ?).
33 Il est beau parleur.
33 bis : Il est trÚs bon séducteur.
34 Il s’Ă©nerve quand les arabes ont le rĂŽle des terroristes dans les films amĂ©ricains.
35 Ses cousines sont des canons, ce qui peut ĂȘtre Ă©tonnant quand on le regarde.
36 Au restaurant, lui et ses confrĂšres libanais se chamaillent pour savoir qui aura le privilĂšge de payer l’addition,
tandis que leurs amis français auront la tĂȘte plongĂ©e dans leurs calculettes afin de dĂ©partager l’addition selon ce que chacun a consommĂ©.
37 A partir du deuxiÚme étage, sa maison est en construction depuis déjà 6 ans. En revanche, le rez-de-chaussée est impeccable.
38 La politique de son pays est incomprĂ©hensible. Il a dĂ©jĂ  tentĂ© de l’expliquer, mais en vain. De toute façon, ça n’intĂ©resse que lui.
39 Chez lui, il y a toujours toute sa famille depuis dĂ©jĂ  5 ans, qu’il hĂ©berge  » temporairement « .
40 Il plaint ceux qui ne sont pas libanais (il pense qu’ĂȘtre libanais est un privilĂšge, et que ceux qui ne le sont pas l’envient).
41 Il va souvent Ă  l’aĂ©roport pour chercher ou emmener quelqu’un.
42 Il parle au moins une fois par jour du Liban (il gonfle souvent ses amis avec ça).
43 Il se sent fier quand une cĂ©lĂ©britĂ© est d’origine libanaise (il connaĂźt d’ailleurs la liste des personnalitĂ©s d’origine libanaise par cƓur).
44 Il est souvent persuadĂ© d’avoir raison.
45 Il prĂ©tend que son pays est magnifique, mais c’Ă©tait il y a plus de 30 ans.
46 Selon lui, c’est un complot international qui est Ă  l’origine de la guerre du liban.
47 Il dit  » Bolice  » au lieu de Police, et  » Autostrad  » au lieu de  » autoroute « .
48 Il hĂ©rite (ou va inĂ©vitablement hĂ©riter) d’un morceau de terre, quelque part au Liban, ou d’une affaire, quelque part dans le monde.
49 Quand il rencontre une libanaise, ses yeux se mettent à briller, ses poils se redressent, et il pétille intérieurement de joie.
50 Quand il rencontre un libanais, il se met Ă  parler un dialecte inconnu.
51 Il a plus de famille au canada, aux Etats-Unis, en AmĂ©rique du Sud, en France, en Belgique, en Afrique…qu’au Liban.
52 Il prononce la lettre  » h « , normalement muette dans la langue française.
53 Quand il parle anglais, il prononce  » comfortable  » cun-fort-a-bull
54 Il met un litre d’huile d’olive dans tous ses plats.
55 Il mange du Hoummos et du Labné.
56 Le seul pain qu’on trouve chez lui, c’est du pain libanais.
57 Il mange des repas qui datent de plus de trois jours.
58 En soirĂ©e, il croit que c’est branchĂ© de danser tout en fumant, la chemise Ă  demi-ouverte.
59 Pour lui, la frime passe avant l’intellect. Bien qu’il soit cultivĂ©, il vĂ©hicule une image de macho, aimant les grosses voitures, l’argent, le sport, et les belles femmes.
60 Il fait croire qu’il adore dĂ©penser, alors qu’il dĂ©teste ça.
61 Elle (la libanaise) se teint les cheveux en blond, et elle jure que ses cheveux sont naturellement comme ça.
62 Elle (la libanaise) aime mĂ©langer les langues française, anglaise, et arabe dans une seule et mĂȘme phrase. Elle trouve ça  » in « .
63 Bien qu’elle (la libanaise) soit cultivĂ©e, elle vĂ©hicule une image de femme totalement superficielle Ă  son entourage,
aimant les hommes friqués, bien habillés, et qui roulent en cabriolet.
64 Il aime apprendre des mots arabes à ses amis français (surtout les grossiÚretés).
65 Sa mÚre lui donne généralement des surnoms ridicules.
66 Son pĂšre Ă©coute Oum Kalthoum, et il porte la moustache.
67 Il raconte aux femmes qu’il a plusieurs affaires dans Paris (Qui ira vĂ©rifier la vĂ©racitĂ© de ses propos ?)
67 bis, S’il est salariĂ© dans une boĂźte, il dira aux gens que c’est lui le patron de cette boĂźte.
68 Il roule avec le 4×4 de papa, et le coupĂ© cabriolet de  » khalo  » (tonton).
69 Il aime flamber et faire croire qu’il est riche, mĂȘme s’il doit se priver de manger pour ça.
70 Il est lésé et blessé quand on insulte K-maro.
71 Il appelle toute sa famille et tous ses amis quand il y a un reportage ou une émission sur le Liban à la télé.
72 Sa mĂšre veut qu’il soit mĂ©decin, et son pĂšre avocat.
73 Il est fier de lui
74 Il est trĂšs fier de lui
75 Il est vraiment trop fier de lui, voire prétentieux.
76 Il est incapable de vous dire ce qu’il fait rĂ©ellement dans la vie.
77 Il conduit et il a un permis de conduire. Seul bĂ©mol : il prĂ©tend l’avoir achetĂ© (son permis).
77 bis – Du coup, il ne dit pas « J’ai passĂ© mon permis de conduire », mais « J’ai achetĂ© mon permis de conduire » !
78 Il mĂ©lange le français, l’arabe et l’anglais dans une seule et mĂȘme phrase.
79 Il est fier d’ĂȘtre arabe.
80 Si quelqu’un l’assimile Ă  un arabe, il se met dans tous ses Ă©tats, lui rĂ©torquant :
 » JE NE SUIS PAS ARABE, JE SUIS LIBANAIS ! Il y a une diffĂ©rence tout de mĂȘme ! « .
Certains rĂ©pondront « Je suis phĂ©nicien »…Ne cherchez pas Ă  comprendre….
81- Elle (la Libanaise) porte des grosses lunettes de soleil avec strass, mĂȘme en hiver.
82- Pour le Libanais, toutes les femmes sont les femmes de sa vie
83- Il pense qu’en France l’argent tombe du ciel (et les femmes aussi).
83 bis – Une fois en France, il dĂ©chante trĂšs vite.
83 ter – Quand il retourne au Liban, il raconte avec fiertĂ© qu’il a rencontrĂ© des tonnes de femmes en France,
et qu’elles Ă©taient toutes hystĂ©riquement folles de lui.
84 – Lui et ses compatriotes dĂ©clarent tous vouloir quitter le Liban. Mais une fois dehors, ils veulent tous y retourner.
85- Quand il va dans un café, il met en évidence sur la table les 2 téléphones portable, les clés du 4X4 et le paquet de cigarettes.
86 – Il parle français comme les oiseaux (metel el belbol)
87- Ils applaudissent le pilote d’avion juste aprĂšs l’atterrissage.
88 – Il est capable sur un coup de tĂȘte de partir jusqu’Ă  Tripoli pour manger du « la7me B 3ajin » Ă  3h du matin.
89 – Le libanais insulte et klaxonne la personne qui a osĂ© commettre le dĂ©lit de s’arrĂȘter Ă  un feu rouge.
90 – Le libanais trouve normal et accepte avec un naturel impressionnant de partager son taxi dĂ©jĂ  rempli par 8 autres personnes.
90 bis – Le chauffeur de taxi libanais se caractĂ©rise par sa fameuse mercedes des annĂ©es 60 qui lui sert de voiture.
De plus, il ne peut conduire qu’en plaçant son bras par la fenĂȘtre.
91 – LE LIBANAIS HURLE LOSRQU’IL PARLE AU TELEPHONE !!!!
92 – Il dit « Tu descends au Liban cet Ă©tĂ©? » et non pas tout simplement « Tu VAS au liban cet Ă©tĂ©? ».
93 – Il rĂ©pond « bonjoureeeeeiiiiinn » quand on lui dit bonjour
93 bis – Il rĂ©pond (vous l’aurez devinĂ©) « bonsoireeeeeiiinnn » quand on lui dit bonsoir !
94 – Il a toujours un ami de sa famille (soi-disant) qu’il croise dans une soirĂ©e. Cet ami (gĂ©nĂ©ralement un ami de son pĂšre ou de sa mĂšre)
prĂ©tend ne l’avoir pas vu depuis tellemennnnnt longtemps,
et c’est alors que le cauchemard commence et que les dossiers fusent « yiiii comment vont tes paRRent tu me RReconais tu as sautĂ© tout nu dans ma piscine
tu Ă©tais grand comme ça (ndlr : rapprochant leur index et leur pouce d’un demi-centimĂštre) qu’est ce que tu as grandis depuis !!! »
95 – Il aime inventer le français de temps en temps « hiii comment vas tu?? vas tu bien? »
96 – Il rĂ©ussit Ă  trouver du travail grĂące « Ă  un ami qui connaĂźt un ami d’un ami de son pĂšre qui est mariĂ© Ă  la soeur de l’oncle de sa cousine »,
tout un rĂ©seau qui n’a ni queue ni tĂȘte, ni tenant ni aboutissant.
97 – Il a une façon Ă©trange de dire bonjour : « Hi kifak ça va ??? »
98 – Il a une façon Ă©trange de dire au revoir : « Yalla byeee »
99 – Il distille une dizaine de « enno » ou « ya3nĂ© » dans ses phrases, mĂȘme quand il parle Ă  des interlocuteurs français !!!
100 – Il a une addiction Ă  la politique (libanaise), croyant que le monde entier s’y intĂ©resse.
101 – La premiĂšre chose qu’il tente de savoir d’un autre libanais, c’est sa confession, son village, et son bord politique.
Un peu comme si un français demandait Ă  un autre français « Tu es d’oĂč ? De QUIMPER ? Tu es protestant ? Mhhhhhhh »
(faisant une approbation de la tĂȘte, comme s’il avait assimilĂ© son interlocuteur Ă  un bord politique). Bref, totalement absurde.
102 – Ses amis français l’entendent souvent parler « d’opposition », de « 8 mars » (une date dans le genre, en mars quoi…A moins que ça soit en fĂ©vrier, je ne sais plus),
de « Hezbollah », de PHALANGISTES et autres CLAVICULISTES, bref, des noms de partis politiques aussi originaux que saugrenus….
102 bis – Le libanais parait persuadĂ© que ses problĂšmes politiques au Liban sont d’ordre mondial.
Il ne comprend pourtant pas que sa politique fĂ©odale est totalement dĂ©modĂ©e, dĂ©suĂšte, et inintĂ©ressante au yeux du monde entier (et mĂȘme du monde arabe),
puisque personne ne la comprend de toute maniĂšre.
103 – Retour Ă  un sujet plus lĂ©ger : LA LIBANAISE (Mmmmh). La libanaise dĂ©croche la PALME D’OR dans la catĂ©gorie « Je passe 3h dans la salle de bain pour me faire belle ».
Mais c’est aussi pour ça qu’on les aime
104 – Le Libanais, quant Ă  lui, n’est pas tout blanc non plus dans cette histoire. Il passe presque autant de temps dans la salle de bain lui aussi pour se faire beau.
104 bis – Le Libanais est trĂšs coquet, se soucie beaucoup de son image et n’aime pas sortir mal habillĂ© (peut-ĂȘtre par peur d’ĂȘtre assimilĂ© Ă  un Syrien ?)
105 – Il dit « marcĂ©dis » au lieu de « mercedes » et « katchap » eu lieu de « ketchup »…VERIDIQUE !
106 – Il met une tonne de sel dans ses plats.
107 – Il ne dit pas « macaroni » mais « maaaAAAAAaaAAAaacaroni ».
108 – Lui ses ses amis du monde arabe ont rĂ©ussi Ă  rendre la langue arabe incomprĂ©hensible sur Internet, en greffant des 2 (q), 3 (aa), des 6 (t), et des 7(h) aux phrases.
Les occidentaux les soupçonnent d’avoir crĂ©Ă© un grand message codĂ© qui ne peut ĂȘtre compris que par les arabes (ce qui n’est pas trĂšs Ă©loignĂ© de la rĂ©alitĂ©).
109 – Le Libanais pratique une danse assez bizarre proche du sirtakis grec appelĂ© « dabkĂ© »
110 – Il a une tĂȘte internationale.
Il peut ressembler Ă  l’Italien, au Turc, au Portugais, au Français, Ă  l’AmĂ©ricain…bref, Ă  toutes sortes de nationalitĂ©s existantes sur cette planĂšte
mais c’est avec l’Albanais qu’on le confond le plus souvent : « Ah!!! vous ĂȘtes Libanais………oui oui je connais l’Albanie, trĂšs beau pays ! Comment ?
Vous n’ĂȘtes pas Albanais mais Libanais ? Ah oui d’accord excusez moi, j’ai confondu l’Albanie et la Libye vous ĂȘtes donc nord-africain, toutes mes excuses…! »
111 – Lorsqu’il y a des invitĂ©s Ă  dĂźner, le Libanais (ou sa mĂŽman) prĂ©pare un buffet digne d’une soirĂ©e d’ambassadeur,
et tout cela pour 4 personnes seulement. Il ne manque que la petite montagne en Ferrero Rocher !
111 bis – Par consĂ©quent, les restes, qui Ă©videmment ne seront pas finis, on y aura droit jusqu’Ă  la fin de la semaine.
112 – Le libanais prĂ©tend que son pays est le seul pays arabe dĂ©mocratique. NĂ©anmoins, en ce moment, c’est aussi le seul pays qui n’a pas de prĂ©sident….
113 – S’il y a un signe chez le Libanais qui ne trompe pas, et qui permet de le confondre parmi une horde d’hommes, ce sont bien ses poils,
qu’il parvient Ă  Ă©parpiller et Ă  cultiver lĂ  oĂč personne n’aurait pu en soupçonner l’existence, comme sur les Ă©paules, le dos, le cou.
Il n’a par ailleurs pas de sĂ©paration entre les poils du torse et ceux de la barbe, vu que tout se rejoint via le cou…
114 – Les TALIBANS, en dĂ©cidant de s’appeler les TALIBANS, ont fait beaucoup de mal au Liban, sans le savoir.
115 – Le Libanais sait reconnaĂźtre un Syrien d’un Libanais Ă  la façon de s’habiller. On aura ainsi l’occasion de l’entendre dire : « Lui un libanais ?
Mais non c’est un Syrien ! Regarde comment il est habillĂ© ! »
118 – Vous ne trouverez qu’un Libanais pour manger des citrons Ă  pleine bouche avec du sel bien Ă©videment!
188 bis – Le libanais a chez lui un espĂšce d’arrosoir (El Bri2) dont il se sert pour boire de l’eau. Il la boit directement et sans interruption,
et arrive mĂȘme Ă  faire jouer sa pomme d’Adam sans complexes.
119 – Le Liban est le pays oĂč il y a le plus de chirurgie esthĂ©tique par habitant au MONDE (devant le BrĂ©sil).
C’est pour cela qu’un crĂ©dit typiquement libanais Ă  vu le jour : le crĂ©dit Nip/Tuck (vraie appellation).
120 – Le Libanais klaxonne Ă  chaque virage lorsqu’il conduit.
121 – Il se permet d’emprunter la voie inverse en cas d’embouteillage crĂ©ant un bouchon de l’autre cotĂ© et ainsi de suite, et ça n’en finit jamais…
122 – Il mange du foie cru avec du sel et du poivre accompagnĂ© par un « kĂšs 3arak »
123 – il y a toujours 20 personnes qui viennent chercher ou qui accompagnent un Libanais Ă  l’aĂ©roport… et quand il arrive en Europe ou en AmĂ©rique,
il fait attendre toute la file Ă  cause de ses produits « balade » (wara2 3arich, mrabba, za3tar) qui intriguent les douaniers.
124 – Il crie sur ses enfants, mĂȘme ceux qui sont ĂągĂ©s de 25 ans (ahahah, chose INCONCEVABLE chez les Français par exemple).
125 – Quand on demande ce qu’un Libanais fait dans la vie, on lui rĂ©pond gĂ©nĂ©ralement « il bosse dans le commerce ».
Impossible d’avoir plus de dĂ©tails sur ses activitĂ©s professionnelles.
126 – Le Libanais refait la conduite Ă  sa façon, notamment a travers son vocabulaire : « le dibryaj, lĂ© frĂ©m, la dircition… ».
126 bis – Il ne dit pas « Appuie sur l’accĂ©lĂ©rateur » ou « Appuie sur le champignon ! », mais plutĂŽt « appuie sur le benzine ! »
127 – Le passe temps favori du libanais : un jeu de cartes, un narguilĂ© accompagnĂ© d’une tasse de cafĂ© libanais bien fort, mais vraiment bien fort.
128 – La libanaise sort se promener le soir dans son village dans l’espoir de se trouver un « 3aris » 
 Traduisez, un mari
129 – Le sport favori du Libanais : reconnaĂźtre ses compatriotes dans la rue, au supermarchĂ©, Ă  la tĂ©lĂ©, au travail…
Et souvent vous l’entendrez dire « Ah ! Celui-lĂ  il est de la famille ! » sous prĂ©texte qu’il vient soi disant du mĂȘme village.
130- Il défie les lois culinaires en mettant sur son morceau de pizza DU KETCHUP !
Si si !
131 – Le libanais a tendance Ă  tout exagĂ©rer.
132 – Le libanais a dĂ©jĂ  envoyĂ© ces dĂ©finitions Ă  ses amis français en disant
« vous me reconnaissez ? »
132 bis – Le Libanais a dĂ©jĂ  reçu des messages de la part de ses amis français qui disaient « J’ai lu le texte – A quoi reconnaĂźt-on le Libanais – !! Mon Dieu !
C’est ton portrait tout crachĂ© !!! »
133 – Le libanais est diplomate, bon parleur, Ă  la limite de l’hypocrisie.
134 – Il utilise certains mots archaĂŻques de la langue française sans aucun complexe. Vous entendrez sa mĂšre dire par exemple « Espadrilles » au lieu de « Chaussures »….
135 – S’il est pressĂ©, qu’il doit sortir, mais qu’il n’a pas dĂźnĂ©, il dira Ă  ses amis français « attendez une minute, je mange une le2mĂ© et on y va !! ».
136 – Dans son esprit le verbe « ĂȘtre » Ă  Ă©tĂ© remplacĂ© par le verbe « paraĂźtre » mais puisque paraĂźtre, c’est aussi ĂȘtre (dans une certaine mesure),
alors ce n’est pas un problĂšme pour lui (un peu de philosophie ne fait pas de mal )
137 – Il ment au menteur pour connaĂźtre la vĂ©ritĂ©.
138 – Il aime montrer que sa montre est une Rolex, que sa voiture est une Mercedes, et qu’il part au soleil en hiver.
En revanche, il dĂ©teste qu’on lui dise que son cousin est plus riche que lui, sinon il changera sa Mercedes pour une Porsche, et sa Rolex par une Patek Philippe.
139 – Il dit « J’arrive » Ă  ses amis qui l’attendent en ville, alors qu’il n’est toujours pas sorti de chez lui.
140 – La Libanaise adore retrouver ses amies autour d’un cafĂ© tous les matins « el sob7iyyĂ© » afin de refaire le monde et parler sur ses voisines…
141 – La claque sur le cou, plus communĂ©ment appelĂ©e « sa7sou7 » au Liban, n’est pas une attaque envers la personne qui la reçoit mais un signe d’affection……Ă©tonnant non !!?
142 – Le libanais dit « na3iman » Ă  celui qui sort de la douche, ce qui n’est absolument pas traduisible en français.
C’est comme si en France on dirait « bon bain » Ă  quelqu’un qui sort du bain …….aprĂšs tout pourquoi pas??
143 – Le Libanais ne dit pas « Sarkozy » mais « Sarkouuuuziii » (avec le R roulĂ©, s’il-vous-plaĂźt).
144 – Le Libanais s’exclame d’un « chou ya MEEEN kifak??? Ya salam ma3ach bayanet!!!! »
145 – Ils sont les inventeurs de cette cĂ©lebre onomatopĂ©e « ufffff!!!!! » utilisĂ©e Ă  tout bout de champs….Ufffff!!! hal 2ad!!
146 – Le sport prĂ©fĂ©rĂ© du Libanais : la guerre civile.
147 – Lorsqu’il est content et heureux de ce qu’il lui arrive il dit cette phrase magnifique  » ana mkayyef!!.. » qui se traduit par  » je suis climatisĂ© !!! ou « je kiffe »
148 – Il prĂ©tend que ses ancĂȘtres ont inventĂ© l’alphabet, et ont dĂ©couvert l’AmĂ©rique AVANT Christophe Colomb.
149 – Il est fier de dire aux gens que son pays comprend 18 confessions religieuses.
150 – Il s’exclame toujours devant le journal tĂ©lĂ©visĂ© (français) quand il y a un reportage sur le Liban,
car il trouve que ce qui est montré dans le reportage ne reflÚte pas du tout le Liban.
151 – Le mot le plus employĂ© dans sa langue est le mot « CHOU » !
152 – Quand un Libanais dit « Chou ?! » Ă  un autre Libanais, le Français qui assiste Ă  la scĂšne a des doutes quand Ă  l’orientation sexuelle des deux protagonistes.
153 – Pour le Libanais, ni aspro ni doliprane, il ne jure que par le PANADOL !!! Ce comprimĂ© est avalĂ© par le Libanais en toutes circonstances : mal de tĂȘte, cassage de jambe, infarctus…..bref, il le prend Ă  toutes les sauces !
154-Nous pouvons aussi rajouter cette scĂšne qui revient souvent aprĂšs les dĂźners entre libanais……Les femmes se chamaillent pour avoir le droit de faire la vaisselle
 » la ya allah ma32oul ana bejle khalas yiiii…… » le monde a l’envers quoi!!!!!!!
155- Le libanais pense en en libanais pour s’exprimer en français. Il traduit donc des phrases et proverbes libanais intraduisibles en français car imcomprehensibles.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion / Changer )

Connexion Ă  %s