May Ziadah

telechargement-1

Khalil Gibran, l’immense écrivain arabe du début du XXème siècle (né le 6 janvier 1883 et mort le 10 avril 1931), auteur du livre Le Prophète, élut pour compagne amoureuse une femme d’exception : May Ziadah, libanaise établie en Égypte, écrivaine, poétesse et pionnière du féminisme oriental. Leur amour dura 19 ans (jusqu’à la mort de Gibran) mais ils ne se rencontrèrent jamais : il fut exclusivement épistolaire. Voici une des lettres de cette union sacrée.

http://www.deslettres.fr/lettre-de-khalil-gibran-may-ziadah-nayez-pas-peur-de-lamour-amie-de-mon-coeur/

We should free the woman, so that her children won’t grow up to become slaves.
And we should remove the veil of illusions from her eyes, so that by looking into them,
her husband, brother and son will discover that there is a great meaning to life. »

These spellbinding words are the saying of a renowned feminist, who was among the first Arab literary figures to embellish feminine intellectuality.

http://www.lebwa.org/node/6

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s